mercredi 11 février 2009

"il croyait que tout devait pouvoir se mesurer en quelques pas."

Evelyne Cail chez Alain Paire.
du 22 janvier au 5 mars.
www.galerie-alain-paire.com






des Chalmettes, en arrivant sur Rioufenc. Croquis 20x15.







Marcheur exténué Lenz traversa la montagne.





" ... aussi loin que le regard allait, rien que des sommets dont descendaient de larges surfaces, et tout était si silencieux, gris, crépusculaire. Pour lui tout devint solitude effroyable ; il était seul, tout seul. Il voulait se parler à lui-même mais il ne pouvait pas, il osait à peine respirer, tendre son pied sonnait comme le tonnerre sous lui ; il dut s'asseoir. Une peur sans nom le prit dans ce rien, il était dans le vide."



Georg Büchner. LENZ. Trad de G.A.Goldschmidt.



2 commentaires:

Delphine a dit…

ça me rappelle mes falaises natales, des mots qui me parlent, ça semble bien normal d'ailleurs ...

Sonja♥ a dit…

Que j'aime tes chalmettes!!! Elles me font penser aux mouettes le long de la côte belge...